Archive for mai 16th, 2017

vous-allez-aimer-lecole-il-nest-pas-trop-tard

Auteur :  Thierry Fournier, Henri Joyeux

Editeur : Jc Lattes

Notre école est en lambeaux. Les ministres s’enchaînent sans parvenir à sortir de la crise dans laquelle l’éducation nationale s’est enferrée. Forts de leur expérience, voici quelques-unes des propositions du professeur Henri Joyeux et de Thierry Fournier pour changer l’Ecole : Revaloriser les salaires des professeurs de 25%. Mettre en place un certificat de fin de CM2 afin que tous les élèves sachent lire, écrire et compter correctement.

Supprimer le “collège unique” pour proposer à chaque élève le chemin qui lui correspond le mieux. Alléger le poids du ministère et des rectorats pour libérer les initiatives dans les établissements publics et privés sous contrat. Créer un Serment Républicain du Maître, aussi important que le Serment d’Hippocrate du Médecin. Le livre est émaillé de petites fictions mettant en scène des enfants que l’on voit grandir et tenter d’éviter les écueils du système actuel. More …

# EIPA – CONFRONTATIONS / Une fuite en Egypte

Posted by AT on Mardi 16 mai 2017

une-fuite-en-egypte

Auteur :  Philippe De Jonckheere

Editeur : Inculte

Après avoir perdu sa femme dans un accident de voiture, un homme, père de deux enfants, réapprend à vivre, à communiquer avec les autres, à composer avec l’absence, à désirer. Avec une grande délicatesse et un rythme singulier, ce roman à l’écriture ample, hypnotique, traversée d’éclats d’humour noir, restitue l’épreuve du deuil dans toute sa crudité ordinaire et révèle la dimension physique, corporelle, de l’expérience que l’on appelle “travail de deuil”.

L’AUTEUR:

Philippe De Jonckheere est né en 1964. Artiste multipistes dont on peut appréhender l’étendue désordonnée du travail sur le site internet Desordre, il est aussi l’auteur d’une biographie de Robert Frank. Une fuite en Egypte est son premier récit de fiction. More …

une-vie-avec-la-gauche-de-mitterrand-a-hollande

Auteur :  Alain Boublil

Editeur : L’Archipel

A peine diplômé de mathématiques et de Sciences Po, Alain Boublil, jeune directeur d’études au BIPE, est repéré par Jacques Attali. Il rejoint l’équipe d’économistes du candidat socialiste en vue de l’élection présidentielle de 1974. A 26 ans, il participe à l’élaboration du programme de François Mitterrand, dont il sera proche jusqu’à sa mort. A lui de démontrer que la droite n’a pas le monopole de la compétence dans le domaine économique.

Conseiller technique à l’Elysée dès mai 1981, chargé de l’industrie, des transports et du logement, puis, en 1988, directeur de cabinet de Pierre Bérégovoy, ministre des Finances, il est au coeur des choix économiques et industriels et sera l’interlocuteur privilégié des grands patrons français et étrangers : Jack Welch, Jean et Antoine Riboud, Francis Bouygues, Jean-Luc Lagardère, Bernard Arnault et François Pinault, entre autres.

Témoin de deux décennies de réflexions et de gestion socialistes, il raconte l’échec de la renégociation du Programme commun, les victoires de 1981 et 1988, les grands projets de Mitterrand et les nationalisations, la débureaucratisation de l’économie, la cohabitation de 1986, puis la lente dégringolade de la gauche après 1993 que tentera d’enrayer Lionel Jospin. Il dresse enfin un portrait de la grande famille socialiste, de Michel Rocard et Pierre Bérégovoy à François Hollande, sans oublier Erik Orsenna et la bande des “collégiens du premier septennat”.

Une famille aujourd’hui divisée, sur laquelle il porte un regard riche d’enseignements. More …