Archive for août 5th, 2017

# EIPA – CONFRONTATIONS / Seule contre la loi

Posted by AT on Samedi 5 août 2017

seule-contre-la-loi

Auteur :  Roger Seiter, Vincent Wagner, Wilkie Collins

Editeur : Long Bec

Angleterre 1875. Une jeune femme du nom de Valeria Brinton épouse par amour Eustace Woodville en dépit des réticences de son entourage. Durant le voyage de noces, plusieurs indices amènent Valeria à penser que son mari porte un lourd secret en relation avec son passé. Après avoir mené une rapide enquête, elle découvre qu’il l’a épousée sous un faux nom. Il s’appelle en réalité Eustace MacAllan. Et quand elle lui demande des explications, il refuse de répondre à ses questions et la quitte tout en lui assurant qu’il l’aime. Mais Valeria est amoureuse et est prête à tout pour connaître la vérité. Après bien des recherches, elle découvre finalement que son mari a été jugé pour l’empoisonnement de sa première épouse. Malheureusement, son procès a eu lieu en Ecosse et s’est conclu par un verdict en demi-teinte uniquement possible parce que les lois écossaises sont différentes des lois anglaises. Eustace a été relaxé faute de preuves, mais pas innocenté. More …

michel-cardoze-bat-la-campagne-chroniques-naturelles

Auteur :  Michel Cardoze

Editeur : Cairn

Michel Cardoze aime les chasseurs : ils contribuent aux équilibres naturels, ils font vivre les paysages, ils battent la campagne et gardent sangliers, chevreuils, lièvres ou oiseaux migrateurs dans une cohabitation raisonnée avec nos villes et leur expansion “rurbaine”. Chaque mois, il ponctue avec sa chronique la conversation que le lecteur du Chasseur Français (130 ans d’âge) entretient avec ses passions, ses outils et son amour de la nature.

Michel Cardoze soulève le tapis des certitudes et interroge les évidences, il se demande si l’agriculture industrielle est la réponse à tout, il fait dialoguer le tracteur et la binette, il interroge sa bêche et les traditions, il se souvient des tue-cochon et pense que la démocratie a besoin des petites communes et de leurs conseils municipaux, que le tourisme rural est un moyen de nourrir le désir des citadins avec du végétal propre , que la “modernité” consiste à remettre les haies debout et les arbres au milieu du paysage.

La proximité du poulet de grain et du palmipède qui court, c’est son dada, les carottes sans insecticides aussi, et les haricots beurre sans engrais, de même que les tomates, exclusivement de juillet à septembre.

More …