Archive for mai 22nd, 2019

cyberespace-securite-les-principes-de-defense-appliques-au-cyberespace

Auteur(s) :  Jean-Luc Allard

Editeur : La Charte

Si le besoin de sécurité existe depuis toujours, les moyens de l’assurer sont aujourd’hui transcendés : comment gérer et maîtriser le big data, l’intangibilité, le cyberespace… ? Les réponses adéquates manquent parce que l’esprit humain peine à suivre le rythme. Or, se focaliser sur l’objet amène à occulter le tout qu’il intègre. La preuve : pas d’électricité pas d’Internet. La protection ne réside donc pas dans la seule informatique ; elle requiert une analyse holistique d’un système complexe en perpétuelle évolution.

D’où la (re)découverte de principes de défense antiques totalement raccord avec les enjeux du cyberespace. Design & Cyberespace expose ces designs en partant de la protection du point protégé pour gagner progressivement tout le contexte interne et e More …

Editeur : Fabelio

Le musée des Beaux-Arts de Dole

présente l’exposition

TOUS LES SEXES DU PRINTEMPS,

JEAN MESSAGIER (1920-1999)

du 22 mars au 15 septembre 2019

Cette exposition a reçu le soutien de la galerie Ceysson & Bénétière, de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, du Conseil départemental du Jura, et de l’association des Amis du musée de Dole.

Visite de presse le vendredi 22 mars à 14h30

Vernissage le vendredi 22 mars à 18h

L’EXPOSITION

Comme les méandres du Doubs si chers à Jean Messagier, les sillons que creusent les artistes sur les chemins de l’histoire de l’art sont parfois complexes et tortueux. Messagier, célèbre dès les années 1950, exposé dans le monde entier, ami des peintres, des rockstars et des poètes, entame la décennie 1980 avec une exposition rétrospective au Grand Palais qui marque alors, paradoxalement, le début d’un certain oubli. Les raisons sont multiples qui font qu’aujourd’hui l’œuvre de cet immense artiste est en partie oubliée, en tout cas méconnue, et fait l’objet, sans doute, d’un malentendu. Messagier, abstrait ? Surgissent alors ces images d’entrelacs colorés, cette peinture dite « de laveur de carreaux », qui fut, il est vrai, celle de ses premiers succès et de sa consécration, mais qui n’est qu’une des facettes d’une œuvre gigantesque et protéiforme, qui n’a cessé de se mettre en danger et de se réinventer. L’objet de la rétrospective imaginée au musée de Dole en 2019 est de montrer clairement que Messagier travaille au-delà des questions de figuration et d’abstraction, dans une urgence de peindre, de dessiner, de créer, qui a comme principale obsession celle de répondre à la cruelle créativité de la nature. Messagier, spécialiste èsprintemps, écologiste presque avant l’heure, expérimentateur de la peinture par le gel en hiver, poète de la sève et du pollen, puise son souffle dans celui, vital, libidinal de la nature. C’est More …