lendettement-international-mythe-ou-realite-en-afrique

Auteur(s) : Sandavoy Adamoh Djelhi-Yahot

Editeur : L’Harmattan

“L’Afrique doit s’endetter autant que possible pour financer, en partie, son développement économique”, affirme Djelhi Yahot, contredisant orthodoxie et théorie. Cet ouvrage réfute la notion de seuil d’endettement au-delà duquel tout pays devient insolvable, rejette la thèse d’insolvabilité des pays débiteurs du Tiers-monde et l’idée de menace de faillite du système financier international évoquées lors de la crise de l’endettement des années 1980 à 1990.

Les solutions apportées (rééchelonnement, rachat, réduction, initiative PPTE etc.) sont inefficaces et les variables explicatives de solvabilité identifiées par la théorie économique sont fragiles, car la capacité de remboursement d’un pays se mesure par les ressources de l’Etat, et non par le PIB du pays. L’Afrique, avec ses immenses ressources agricoles et minérales, n’a jamais été surendettée : son prétendu endettement excessif n’est qu’un mythe.

Depuis les années 2000 sont observés le réendettement des pays débiteurs du Tiers-monde et l’endettement des pays de l’OCDE, qui dans le même temps réalisent des taux de croissance positifs, parfois élevés. Cet ouvrage introduit alors une nouvelle approche : la rentabilisation de la dette contractée qui s’autorembourse et permet aux pays - surtout les pays africains - de s’endetter à l’infini, sans risque.

À propos de l’auteur(s) :

Sandavoy Adamoh Djelhi-Yahot fait des études d’économie en Côte d’Ivoire, en France et aux Etats-Unis (American University in Washington, DC, et University of Baltimore). Il a exercé pendant de nombreuses années au ministère de l’Economie et des Finances de Côte d’Ivoire et aux Etats-Unis où il a été membre du Groupe de travail africain du FMI et de la Banque Mondiale. Ancien professeur d’économie à l’Ecole nationale d’administration d’Abidjan (ENA), il est membre de l’Association française de sciences économiques (AFSE).

Il a publié trois livres d’économie aux Editions L’Harmattan : Gouvernance en Afrique (2017) ; Zones monétaires et développement économique en Afrique (2019) et Croissance économique sans développement en Afrique (2019). Deux autres livres complètent ses publications : La théorie des Finances publiques optimales et La théorie de la zone monétaire mondiale.

Format (cm): 13.5 x 21.5

Pages: 288

ISBN: 978-2-343-20523-6

# EIPA - CONFRONTATIONS

Posted in Le Livre du Jour

Comments are closed.