LE LIVRE ROUGE DE LA PSYCHANALYSE

Posted by AT on Vendredi 25 mars 2011

le-livre-rouge-de-la-psychanalyse

Alain Amselek

Desclée de Brouwer (DDB)

Parce qu’il privilégiait l’espace et la représentation au détriment du temps et de l’irreprésentable, Freud a paradoxalement perdu de vue progressivement le corps sur lequel sa recherche se fondait au départ.


Loin d’accepter la vie pulsionnelle, il a voulu la soumettre tout entière à la dictature de la raison, comme il l’a écrit à différentes reprises… En cela, il n’aura fait que suivre la pente de la culture occidentale, qui n’a jamais pu accepter le renoncement à la maîtrise et son dépassement. Nous en voyons les effets néfastes aujourd’hui, particulièrement dans les domaines des relations humaines et de nos styles de vie.

La psychanalyse serait-elle restée au milieu du gué, oscillant mentalement entre écoute et théorie ?

Le Livre Rouge de la psychanalyse est une nouvelle version de l’écoute de l’intime et de l’invisible revue pour ne pas dire agrémentée non seulement de révolution de la pensée de l’auteur, mais d’une sorte de réponse annexe aux propos dévastateurs et injustes contre la psychanalyse tenus depuis plusieurs mois par Michel Onfray, propos qui en profitant de l’air du temps ont déstabilisé à tort beaucoup d’”usagers” de cette discipline.

Loin des livres qui ne font que répéter pour la nième fois le discours des maîtres (Freud, Lacan et les autres…), ce Livre Rouge traduit l’engagement, la passion, la révolte et l’audace d’un “praticien” qui frappe un grand coup de poing sur la table des idées reçues à la fois sur la psychanalyse, sur le judaïsme, sur le temps, sur notre société et sur nos modes de vie…

Juif sépharade, né à Alger au temps de l’épopée pied-noir et ayant partagé avec Albert Camus les mêmes professeurs de lycée et le même environnement culturel méditerranéen, cousin de Derrida et d’André Chouraqui, Alain Amselek a été nourri dès son plus jeune âge de la tradition hébraïque et un peu plus tard des spiritualités orientales, surtout hindoues, il a découvert ensemble Bergson, Freud et Jung à 15 ans et n’a jamais-plus lâché le dialogue-critique avec les deux premiers.

Etonnant par la rigueur de sa pensée qui se précise au fil des pages par petites touches successives, par le rythme de ses phrases, ce livre d’Alain Amselek, scandé musicalement et poétiquement par des citations, est le fruit de son parcours personnel et de près de quarante ans de pratique psychanalytique et de nombreux échanges avec ses collègues de toutes obédiences.

Avec ce livre, il nous fait visiter les arcanes de notre inconscient et celui de nos ancêtres, nous dévoilant ce qui nous anime à notre insu, loin de nos représentations mentales, loin de nos discours de convenance… Il remet au devant de la scène deux absents majeurs de la psychanalyse orthodoxe : la chair et la spiritualité. Ce livre, c’est bel et bien Le Livre Rouge de la psychanalyse au sens où il lui redonne vie, ravive sa subversion originelle, lui injectant un sang nouveau au moment où elle est tant décriée, noircie et toujours incomprise.

Une autre dimension de ce livre est historique, sociale et philosophique, puisque l’auteur se livre à une analyse des fondements de notre civilisation occidentale, expliquant une grande partie des dérives de notre société narcissique, hypermédiatisée, hypnotisée par l’image et l’objet, montrant comment cette culture qui est la nôtre a privilégié le rationnel et la représentation au détriment de l’affectif et de l’irreprésentable et occulté l’héritage hébraïque en le masquant par un pseudo-judéo-christianisme…

Un peu comme dans certains films ou certaines musiques dans lesquelles on a du mal à entrer, une fois qu’on s’est installé dans la lecture, il est fort difficile de s’en déprendre.

Nb. de pages : 406 pages

Dimensions : 15,1cm x 23,5cm x 3,6cm

Format : Broché

ISBN : 978-2-220-06230-3

EAN : 9782220062303

Comments are closed.