de-keyser-van-ostende-2

Rédaction EIPA avec Belga – De Morgen

29/05/2012

Les deux journalistes sont revenus sur les motivations de leur enquête.

L’éditeur André Van Halewijck a défendu mardi le travail des deux journalistes de la VRT, auteurs du livre qui met en cause la façon dont le socialiste flamand Johan Vande Lanotte gère la ville d’Ostende.

“99,6 pc du contenu de ‘L’Empereur d’Ostende’ est correct. Il s’agit réellement d’un travail d’enquête journalistique”, a-t-il déclaré mardi lors d’une conférence de presse. M. Vande Lanotte avait sévèrement contesté le contenu de l’ouvrage de Wim Van den Eynde et Luc Pauwels. Il avait consigné 65 points qui selon lui « étaient erronés ou se résumaient à des insinuations ».

L’éditeur et les deux journalistes ont contre-attaqué mardi: ils ont présenté un document dans lequel ils répondent point par point au vice-premier ministre. L’éditeur concède toutefois qu’il y aurait quelque chose à redire sur trois éléments. Le livre comportera donc un addendum mentionnant deux adaptations relatives au dossier Electrawinds, société active dans les projets de développement éolien en Mer du nord.

Les deux journalistes sont également revenus sur les motivations de leur enquête. M. Van den Eynde souhaitait depuis longtemps écrire un livre sur Ostende et la façon dont la politique locale y était menée. M. Vande Lanotte n’était qu’une pièce du puzzle dont l’importance a crû en même temps qu’apparaissaient les conflits d’intérêts qui lui sont reprochés.

M. Pauwels s’est quant à lui impliqué dans le projet en tant que spécialiste “énergie” de la VRT. Il a fait le tour des producteurs d’électricité, sans toutefois indiquer qu’il participait à la rédaction de ce livre. Peut-être a-t-il commis une erreur en omettant cette précision, a-t-il reconnu.

Posted in Polémiques

Comments are closed.